Résumé de la 4ème étape : Fonsorbes > Plateau-de-Beille

Thomas Gloag fait coup double

Bien tracée par les organisateurs, la troisième étape de la 44ème édition de la Ronde de l’Isard, entre Pierrefitte-Nestalas et Bagnères-de-Bigorre, via la Hourquette d’Ancizan et le Col d’Aspin, a permis vendredi de faire une première sélection tout en maintenant le suspense.

La principale question au départ de Fonsorbes (31) ce matin, en direction du mythique Plateau de Beille (65) était de savoir si les coureurs de la Jumbo-Visma Dévelopment Team qui occupaient les deux premières places du classement général, avec Johannes Staune-Mittet et Gils Leemreize, récent 4ème du Tour de l’Avenir et 5ème de la Ronde 2020, auraient les épaules assez larges et les mollets assez affutés pour résister à la menace des autres favoris en embuscade tels que Reuben Thompson (Groupama-FDJ Continental), vainqueur cette année du Tour du Val d’Aoste-Mont Blanc, une autre épreuve référence de la catégorie U23, Thomas Gloag (Trinity Racing), 4ème en 2021 du Giro Espoirs ouvert exceptionnellement aux U24 et U25 cette année, Valentin Paret-Peintre (AG2R Citroën U23 Team), vainqueur début septembre du Tour de Moselle et premier l’an passé à Ax-3-Domaines et le vainqueur du Tour de l’Avenir 2021 Tobias Halland Johannessen (Uno-X Dare Development Team).

La seconde était de savoir si les Occitans bien placés au classement général allaient pouvoir conserver leur forme jusqu’à Saint-Girons où sera jugée dimanche l’arrivée de la cinquième et dernière étape. On parle là de Clément Braz-Afonso le Lotois du CC Etupes, 3ème au général et premier français, du Narbonnais du SCO Dijon Gauthier Navarro 5ème du général, du Toulousain de l’AVC Aix-en-Provence Clément Delcros (25ème à Bagnères-de-Bigorre) et du meilleur coureur de la Sélection d’Occitanie, Louis Ferreira (GSC Blagnac VS 31), 23éme au général dans le même temps que Valentin Paret-Peintre et Tobias Halland Johannessen.

Après que la course ait été neutralisé pendant la traversée de Fonsorbes jugée trop dangereuse par les arbitres les attaques se multiplient et un groupe de 11 coureurs arrive à se détacher mais il est vite repris par un peloton très étiré. Le vainqueur de Lannemezan Lewis Askey enlève le point-chaud de Seysses. Tomas Kopecky profite de l’accalmie après le sprint pour partir seul. Il est rejoint par 16 compagnons de fugue parmi lesquels le leader Johannes Staune-Mittet, Tobias Halland Johannessen et Thomas Gloag (Trinity Racing) un outsider idéal comme en atteste sa troisième place au sommet du Col du Grand Colombier sur le dernier Tour de l’Avenir. Ce deux coureurs tentent de partir en tandem mais le leader les ramène à la raison avant Carbonne où Sean Flynn (SEG Racing Academy) enlève le Sprint Intermédiaire devant le maillot jaune qui prend donc quelques bonifications au passage. Le peloton, emmené par les Groupama-FDJ Continental Team, rattrape les fuyards dont Samuel Watson (Trinity Racing) 13ème du dernier Championnat du Monde U23, le dernier à faire de la résistance.

Louis Barré passe en tête au sommet de la côte de Lacaugne déclenchant un joyeux bazar. Il part seul. Le vainqueur de Montauban, Marco Frigo, le rejoint. Puis très vite 10 coureurs se joignent à eux dont Lewis Askey, le porteur du maillot vert, qui enlève le point-chaud de Lézat/Lèze moment où l’avance de fuyards grimpe à 4 minutes. Dans la traversée d’Artigat l’écart est de 7 minutes 15 secondes. Elle va ensuite se stabiliser autour de 5 minutes jusqu’à 50 kilomètres de l’arrivée. Au sprint intermédiaire de Mercus-Garrabet Lewis Askey grappille quelques points de plus. Malgré le travail de Louis Barré (UC Nantes Atlantique) et David Martin (Eolo-Kometa Cycling Team U23) le peloton réduit son retard à l’approche du Plateau de Beille où se mêlent au sommet soleil et vent de face. Marco Frigo (SEG Racing) attaque. Il aborde seul en tête la montée du Plateau de Beille, où de nombreux spectateurs sont installés en mode « Camping Car Tour de France », avec 30 secondes d’avance sur ses anciens compagnons de fugue et un peu moins de trois minutes sur le peloton où le maillot jaune a chuté dans le Pas de Souloumbrie.

L’Italien, 11ème du dernier Tour de l’Avenir, grimpe avec aisance selon les parrains de l’épreuve Gilbert Duclos-Lassalle et Eric Caritoux. Le peloton éclate et s’éparpille. L’ascension est mythique. Thomas Gloag et Gils Leemreize amorcent un retour. Ils rejoignent et déposent le courageux Frigo. Alors que l’Espagnol Fernando Torcero se rapproche. Thomas Gloag attaque une nième fois. C’est la bonne! Gils Leemreize craque. Tercero le double. Au sommet les coureurs finissent un par un. Victoire pour l’outsider Thomas Gloag, qui avait abandonné sur chute le dernier Tour de l’Avenir alors qu’il était sixième au général qui s’empare du maillot jaune. Tercero est deuxième. Leemreize troisième. Le premier français est quatrième. C’est Yaël Joalland (CC Etupes) 9ème déjà l’an passé à Ax-3-Domaines. Quant à la victoire finale elle n’est pas encore garantie à Thomas Gloag qui devra dimanche se jouer des adversaires revanchards sous une météo moins clémente.