Résumé de la 3ème étape : Pierrefitte-Nestalas > Bagnères-de-Bigorre

« La Ronde est Staune-Mittet »

C’est sous un beau soleil occitan et une température plus que clémente que les 118 coureurs encore en course se sont élancés de Pierrefitte-Nestalas pour une étape de 134 kilomètres entièrement haut-pyrénéenne avec deux cols de première catégorie au menu après un premier passage sur la ligne d’arrivée à Bagnères-de-Bigorre: la Hourquette d’Ancizan et le Col d’Aspin. Autant dire que le peloton allait se décanter et la liste des favoris pouvait se réduire.

Dés le départ fictif les Espagnols Pau Miquel (Lizarte) et Yago Ségovia (Eolo-Kometa Cycling Team U23) attaquent ce qui a pour effet de casser le peloton en plusieurs morceaux. Et si tout rentre dans l’ordre très vite l’allure reste vive jusqu’au premier point-chaud de Pierrefitte-Nestalas où Maxime Jolly (VC Pays-de-Loudéac) enlève le sprint. Un groupe de 17 coureurs s’échappe avec en son sein 4 coureurs de l’équipe espagnole Eolo-Kométa Cycling Team U23. Il possède pendant quelques minutes une vingtaine de secondes d’avance avant que le peloton ne se relève. Au premier passage à Bagnères-de-Bigorre Lewis Askey (Groupama-FDJ Continental), vainqueur jeudi de l’étape Faudoas-Lannemezan et le mieux placé au classement général du groupe d’échappés, enlève le sprint intermédiaire devant David Martin (Eolo-Kométa Cycling Team U23) et Johannes Staune-Mittet (Jumbo-Visma Development Team). Les hommes de tête ont alors 3 minutes et 18 secondes d’avance sur le peloton. A 10 kilomètres du sommet de la Hourquette d’Ancizan leur avance n’a que peu fondue (2minutes 35 secondes).

C’est l’Espagnol Eugénio Sanchez, qui franchit en tête le premier col première catégorie de cette 44ème édition de la Ronde de l’Isard, devant Gwen Leclainche (CC Etupes),récent 17ème du Tour du Pays de Montbéliard, Johannes Staune-Mittet et Lewis Askey, tous deux omniprésents depuis le début de l’épreuve, alors que le groupe d’échappés s’est réduit à huit unités et que Marco Frigo (SEG Racing), qui passe avec plus de trois minutes de retard, a virtuellement perdu son maillot jaune et que Valentin Paret-Peintre (AG2R Citroën U23 Team), aidé un temps par son coéquipier Alex Baudin et qui est l’un des favoris de la course en tant que vainqueur l’an passé de l’étape d’Ax-3-Domaines, sort en contre du peloton.

Il rejoint la tête de la course à mi-pente du Col d’Aspin et se retrouve en compagnie de Gwen Leclainche, Magnus Kulset (Uno-X Dare Development Team), Lewis Askey et l’intenable Johannes Staune-Mittet. Intenable car il attaque à 4 kilomètres du sommet. Valentin Paret-Peintre s’accroche avant de laisser partir seul le récent 10ème de Liège-Bastogne-Liège U23 alors que derrière le peloton explose en mille morceaux. Johannes Staune-Mittet passe seul en tête au sommet du col d’Aspin avec une minutes d’avance sur le vainqueur du Tour de l’Avenir Tobias Halland Johannessen (Uno-X Dare Development Team), Gauthier Navarro (SCO Dijon), Fernando Tercero (Eolo-Kométa) et Gils Leemreize, un coéquipier de l’homme de tête, qui passent dans cet ordre.

Dans la descente 16 coureurs se regroupent à la poursuite de Johannes Staune-Mittet mais n’arrivent pas à s’entendre. Le Lotois du CC Etupes, Clément Braz-Afonso en profite pour faire partie d’un premier groupe de contre. Il s’empare de la troisième place sauté sur la ligne par Gils Leemreize qui permet à Jumbo-Visma Development Team de réaliser le doublé.

Johannes Staune-Mittet fait coup triple en s’emparant du maillot jaune et du maillot à poids.