Résumé de la 5ème étape : Auterive > Saint-Girons

Maitre Gijs Leemreize bouleverse le général dans la dernière étape

Après le soleil, et le vent de face dans les deux derniers kilomètres, du Plateau de Beille samedi c’est la pluie et le froid qui attendaient les coureurs de la 44ème édition de la Ronde de l’Isard, devenue une référence mondiale dans les courses par étapes réservées aux U23.
C’est le grimpeur anglais de Trinity Racing Thomas Gloag, vainqueur au Plateau de Beille et 7ème l’an passé à l’Hospice de France, qui portait ce matin le maillot au départ d’Auterive (31). Il était prévisible qu’il passe une journée difficile car en plus de devoir affronter des conditions météos défavorable et grimper le Port de Lers, le Col d’Agnes et le Col de Latrape il allait devoir certainement affronter une équipe Jumbo-Visma Development Team, leader du classement par équipes avec près de 7 minutes d’avance sur le SCO Dijon, prête à « tout faire éclater » comme l’avait révélé leur directeur sportif Robbert De Groot à Direct Vélo au sommet du Plateau de Beille.

Avec 4 coureurs dans les 13 premiers du général, Gijs Leemreize, deuxième à 52 secondes, Johannes Staune-Mittet, le maillot à poids vainqueur à Bagnères-de-Bigorre, 5ème à 2 minutes 7 secondes, Loe Van Belle, 11ème et Darren Van Bekkum, 13ème la formation néerlandaise était idéalement placée embuscade avec donc plusieurs flèches à son arc. Mais il ne fallait pas non plus négliger la Groupama-FDJ Continental avec deux coureurs dans les dix premiers Reuben Thompson, 6ème et Lewis Askey, 9ème et les inconnues que représentaient l’Espagnol Fernando Tercero, troisième (cela ne s’invente pas!) à Beille et du général malgré une chute dans la descente du Pas de Souloumbrie, le premier français (4ème) Yaël Joalland (CC Etupes) et son coéquipier le Lotois Clément Braz-Afonso (10ème), Sinuhé Fernandez (7ème), Baptiste Huyet (SCO Dijon) surprenant 7ème et son coéquipier le Narbonnais Gauthier Navarro (11ème) lui aussi parti à la faute avant la montée de Beille.

Gauthier Navarro que l’on retrouve parmi le premier duo d’attaquants du jour en compagnie de Maxime Jolly (VC Pays de Loudéac), 3ème du Tour des Portes du Pays d’Othe Juniors 2018. Ils sont repris avant le sprint intermédiaire de Saverdun enlevé par Loe Van Belle devant Lewis Askey qui conforte son maillot vert. Les attaques se multiplient. Matéo Allard (AG2R Citroën U23 Team), Aaron Van Der Beken (Lotto Soudal DT), Koert Van Oosten (Acrog-Tormans) et Aloïs Charrin (Swiss Racing Academy) sont les initiateurs d’une échappée de 14 coureurs où l’on retrouve Valentin Paret-Peintre (AG2R Citroën U23 Team), le vainqueur à Ax-3-Domaines l’an passé. Fabian Weiss (Swiss Racing Academy) passe en tête au point-chaud d’Escosse puis plus tard du sprint de Tarascon. L’échappée creuse d’autant plus facilement l’écart que le peloton est retardé à un passage à niveau. L’écart grimpe jusqu’à près de 6 minutes. Il est ramené à 4 minutes au point chaud de Vicdessos au pied du Port de Lers où le peloton maillot jaune à la poursuite des échappés se réduit vite à 20 unités et d’où s’extirpe Reuben Thompson. Au sommet du Port de Lers Aloïs Charrin le Français de Swiss Racing Academy précède Valentin Paret-Peintre et Matéo Allard. Ils forment un trio de tête. Dans la descente le maillot jaune chute. L’étape est dantesque comme prévu. Et Jumbo-Visma Development Team passe à l’attaque comme prévu!

Gijs Leemreize rejoint le trio de tête à un kilomètre du sommet du Col d’Agnes en compagnie d’Alex Baudin (AG2R Citroën U23 Team) et Alexandre Balmer (Groupama-FDJ Continental)

Au sommet d’Agnes Aloïs Charrin passe en tête. Le troisième de la Classique des Alpes Juniors 2018 sera le meilleur grimpeur de la Ronde 2021. Gijs Leemreize attaque, alors que le maillot jaune a plus de deux minutes de retard. Thomas Gloag passe à la trappe et se relève dans le Col de Latrape où il enfile un imperméable. La Ronde est perdu pour lui. Gijs Leemreize creuse l’écart. Il passe seul au sommet de Latrape et file vers l’arrivée où il s’impose en solitaire, résistant au retour d’Alexandre Balmer, Champion de Suisse CLM Espoirs 2020. Il renverse de brillante façon le classement général. Comme annoncé par son directeur sportif! Il enfile aussi sur le podium final de Saint Girons le maillot vert du classement par points. Le « primero » jeune est Fernando Tercero. Yaël Joalland reste le meilleur français. Lewis Askey conserve quant à lui la tête du classement des points chauds.