La Dépêche du Midi et la préparation de la Ronde de l’Isard 2016

Suite à l’officialisation des villes étapesLa Dépêche du Midi fait le point, avec Guy Sans et Gérard Vacaresse, sur les dernières actualités et les préparatifs de la 39ème Ronde de l’Isard :

Saint-Girons (ici avec la victoire de Léo Vincent l'an dernier lors de la 4e étape) reste l'arrivée historique de la Ronde de l'isard./ Photo DDM. F.R

Saint-Girons (ici avec la victoire de Léo Vincent l’an dernier lors de la 4e étape) reste l’arrivée historique de la Ronde de l’isard./ Photo DDM. F.R

On en sait désormais un peu plus sur l’édition 2016 de la Ronde de l’isard. La 39ème édition de la course internationale espoirs (coureurs de moins de 23 ans) se disputera du 19 au 22 mai 2016. Guy Sans et Gérard Vacaresse viennent d’officialiser les villes étapes des 4 jours de course. Et un constat se fait jour : « C’est de plus en plus dur. » Chaque année, la course ariégeoise est sur un fil. « Je ne sais pas combien de temps ça pourra durer, poursuit Gérard Vacaresse. On dit ça chaque année mais il arrivera un moment ou on n’y arrivera plus. » Et pour trouver des villes intéressées par accueillir une arrivée ou une étape, les dirigeants ont dû aller… jusque dans les Hautes-Pyrénées. Le 21 mai prochain, Trie-sur-Baïse accueillera le départ de la 3ème étape. Si la Ronde voit cette ouverture, aussi, d’un bon œil côté exposition médiatique (« même si ça va nous occasionner des frais plus importants »), cela confirme la frilosité de beaucoup de communes (en Ariège et en Haute-Garonne) à s’engager. « Il y a pas mal de refus, c’est vrai. » Foix, par exemple, a joué le jeu pendant trois ans en accueillant le départ de la dernière étape. « Cette année, ils ont décidé de souffler un peu, c’est normal. » Et les autres ?

Maxence Moncassin pourrait être au départ

Dommage car l’épreuve ariégeoise, côté sportif, retrouve un lustre qu’elle n’avait sans doute pas connu depuis de nombreuses années. Si Gérard Vacaresse ne croule pas sous les demandes municipales, il ne sait plus où donner de la tête par rapport aux candidatures des équipes. Et elles viennent du monde entier. L’équipe nationale russe a déjà déposé son dossier alors que pour l’équipe nationale anglaise, c’est une grande première. Côté hexagone, l’équipe nationale espoirs française aimerait également venir. Un très gros coup pour la Ronde de l’isard. Côté clubs, Nantes ou Loudéac (Bretagne) ont fait acte de candidatures, une grande première là aussi. Et le club de la Haute-Loire a, en son sein, un certain Maxence Moncassin qui pourrait participer à sa première Ronde. À suivre.

Les postulants savent aussi qu’il leur faudra mettre du braquet. Comme toujours. Avec deux arrivées en altitude (Goulier Neige le premier jour, Ax-3 Domaines le deuxième) et « l’étape des cols le dimanche, la structure de la course reste conforme à ce qu’elle a été ces dernières saisons ». Déjà passionnante, la Ronde de l’isard 2016 va, sans doute, franchir encore un cap sportif cette année. Que ce soit à Trie-sur-Baïse ou Saint-Girons, que ce soit en Ariège ou ailleurs.

(Source : La Dépêche du Midi <http://www.ladepeche.fr/article/2015/12/20/2242054-ronde-isard-2016-passera-trie-baise.html>)